20

  • 20 choses toutes plus utiles les unes que les autres...

    Vous vous souvenez que l'Adrienne a passé quinze jours sans téléphone et sans internet?

    Le premier jour, elle a tourné comme un ours en cage, ne réussissant pas à se concentrer sur autre chose que sur son manque, en véritable accro qu'elle est.

    Le deuxième jour, elle a décidé de mettre cette panne à profit pour faire oeuvre utile.

    C'est ainsi qu'elle a établi la "liste des choses à faire quand on est privé d'internet".

    La voici:

    1.ranger le bureau (LOL ça s'appelle un marronnier Cool)
    2.faire un tri au grenier
    3.brûler ses lettres d'amour
    4.casser du petit bois
    5.terminer l'Art français de la guerre
    6.réviser un peu d'italien
    7.classer ses photos
    8.cirer les meubles
    9.relire le cours d'espagnol
    10.commencer un tricot
    11.balayer les feuilles mortes
    12.nettoyer les corniches
    13.faire du vélo d'appartement
    14.brouetter le reste de bois du fond du jardin
    15.écrire un roman
    16.se faire une tarte au chocolat
    17.(re)lire A l'ombre des jeunes filles en fleur
    18.nettoyer le congélateur
    19.faire une sieste
    20.rédiger son testament

    Devinez combien de choses elle a pu barrer de sa liste, en fin de parcours...

  • Le bilan du 20

    "Dis Adrienne, il me semble que tu parles souvent de choses que tu n'aimes pas manger (ou boire)", écrivait Anémone dans un commentaire vendredi dernier.

    Incontinent, qui fut bien étonné ?
    Ce fut Marot, plus que s'il eût tonné.

    Enfin, dans ce cas-ci, l'étonnée s'appelait Adrienne Clin d'œil

    Voici donc, en guise de bilan du 20, tout ce que j'aime manger (ou boire):

    1.tous les légumes frais ... mais un peu moins le chou rouge, il est vrai (1)

    2.tous les légumes secs... même le pois chiche que j'ai appris à manger grâce à mes amis nord-africains

    3.tous les fruits frais... donc pas tellement sous leur forme déshydratée, comme les raisins secs

    4.tous les fruits à coque (noix, amandes...)... surtout en pâtisserie

    5.tous les poissons... mais pas trop secs-salés-fumés, comme le hareng saur (2)

    6.tous les crustacés... miam le homard, le crabe, les crevettes grises (bof les roses)

    7.tous les produits laitiers... même si mon médecin trouve qu'il vaut mieux ne pas manger trop de fromage

    8.toutes les céréales... mais pas vraiment dans leur version sucrée

    9.le riz et les pommes de terre sous toutes les formes et de toutes les couleurs: ce n'est pas moi qui ferai du Montignac ou d'autres genres de régimes sans glucides!

    10.toutes les sortes de pain... du moment qu'il a du goût (3)

    11.toutes les sortes de pâtes... quasiment à toutes les sauces, de la plus blanche à la plus noire, ou même sans, juste arrosées d'une bonne huile d'olives... hmmm...

    12.la viande... mais ni le cheval, ni les exotiques (genre crocodile) par principe (4)

    13.le gibier... hélas, en contradiction complète avec mon dégoût des chasseurs

    14.la volaille... mais je préfère être sûre que les conditions d'élevage et d'abattage ont été "correctes"

    15.les herbes... ah! les bonnes herbes, l'estragon, le cerfeuil, le persil plat, la ciboulette, le basilic...

    16.les épices... pour certaines avec modération parce qu'elles me font pleurer Clin d'œil

    17.les desserts, surtout s'ils sont aux fruits, aux amandes ou au chocolat

    18.pas de friandises ni de gâteaux secs (j'ai été élevée sans bonbons et je m'en passe facilement) mais du chocolat et des pralines... ahlala!

    19.à l'âge de cinq ans, j'ai déclaré la guerre à la soupe, mais j'ai rendu les armes

    20.enfin, pour les boissons, je vous accorderai que je suis plus difficile: je ne bois jamais de bière, jamais de cocktails, jamais d'alcool fort, jamais d'apéritifs, jamais de boissons sucrées ni gazeuzes. Les bulles, je les aime dans le champagne. Ma boisson préférée, c'est l'eau plate mais avec le repas j'apprécie un verre de vin. J'aime le thé et il y a des amis qui me font du si bon café que chez eux j'en prends même deux Bisou

    ***

    (1) dans mon billet sur le chou rouge, je m'étais un peu laissé aller, il est vrai Langue tirée

    (2) ni de ceux qu'on ne pourrait plus pêcher (pour des raisons écologiques) ou de ceux qui viennent du continent africain et n'ont pas "les mains propres" si je puis dire, en parlant de poissons

    (3) petite parenthèse pour reparler de mon père qui, à la clinique, trouvait que la pire chose était le pain,  avec son "goût de carton-pâte"

    (4) mais pas le foie de veau parce qu'il me rappelle la souffrance de ma grand-mère Adrienne, qu'on forçait à en manger sous prétexte qu'elle était anémique



  • 20 raisons de tenir un blog

    Pourquoi écrit-on un blog? Et pourquoi quotidiennement? Ce sont deux questions différentes mais j'essaierai d'énumérer toutes les raisons que je vois.

    Selon moi, on écrit et on continue d'écrire parce que

    1.on se prend pour un grantauteur : on a envie d'écrire, on aime écrire, on croit qu'on a des choses à dire

    2.on aime l'anonymat du blog: on pourrait écrire dans un cahier, mais si l'avion pour Malaga s'écrase et que ma mère met la main sur le cahier, hein? ah! vous voyez bien! Mon PC, lui, est cadenassé

    3.on est quelqu'un de très têtu: j'ai commencé donc je continue! d'ailleurs c'est comme ça que j'ai a été élevée: "si tu commences une chose, tu l'assumes et tu la mènes à bien!"

    4.on est narcissique à tendance nombriliste: moi je moi je moi je moi je...

    5.on a un comportement imitatif: un jour on a découvert le monde des blogs et petit à petit l'envie est venue d'en avoir un à soi

    6.on a une névrose (ou deux Langue tirée) et on croit qu'écrire dans son blog la guérira

    7.on a du temps à perdre (en tout cas, même si ce n'est pas vrai, c'est l'impression que ça donne, non?)

    8.on s'en sert pour procrastiner: les corrections attendront, le bureau est en pagaille, mais veillons d'abord à mettre le blog à jour (c'est infiniment plus amusant)

    9.on a un ego surdimentionné: ah! la merveilleuse sensation que ce premier commentaire reçu!

    10.on est boulimique: après ce premier commentaire, on ne peut plus s'arrêter, on en veut toujours davantage

    11.on est une femme ambitieuse: avant de commencer son blog, on a constaté qu'on suivait le plus volontiers ceux qui publiaient très régulièrement et on s'est dit qu'on ne pouvait pas faire moins... Tout ou rien!

    12.on est devenue accro: un beau jour (ou plutôt un soir) on se rend compte qu'on a passé une dizaine d'heures d'affilée devant ce fichu clavier, qu'on ne s'est pas ennuyée une seconde et qu'on n'a senti ni la faim ni la soif

    13.on a le goût du pouvoir: "ici, c'est moi qui décide!", c'est mon territoire, mon terrain de jeux, mon domaine, ici je fais ce que je veux

    14.on vit seule: personne pour vous reprocher que vous le/la négligez, que le dîner n'est pas prêt, que vous monopolisez l'ordinateur...

    15.on se prend pour Dieu: ben oui, on a créé quelque chose! on a créé un blog! (c'est skynet qui le dit et il vous suggère même de récidiver: "créez un autre blog!" mais jusqu'à présent vous résistez héroïquement à la tentation)

    16.on est une grande naïve: on se dit qu'un chasseur de talents va vous découvrir et vous proposer un contrat dans une maison d'édition Cool

    17.on est perfectionniste: on s'applique à bien écrire sans fautes, à varier les billets, à faire des photos pour illustrer, à répondre aux commentaires... c'est ainsi, on ne peut pas faire autrement

    18.on a besoin de se défouler: le blog permet d'évacuer certaines choses, n'est-ce pas?

    19.on a besoin de bons conseils: on pose ses questions, on dévoile ses états d'âme, ... et on reçoit des avis éclairés, amicaux, sympathiques

    20.on a besoin d'être aimée: Emir Kusturica le dit aussi, "(...) j'écris pour être aimé"

    Voilà, chère Céline, 20 bonnes raisons Sourire

    Et pour finir en beauté:

    [...]
    J'écris parce que j'aime écrire.
    J'écris pour tenter d'écrire mieux ce que j'écris.
    J'écris parce que j'ai appris à être seul.
    J'écris parce que j'apprécie à présent l'effort solitaire.
    J'écris parce que c'est la meilleure façon de TOUT dire.
    J'écris parce que j'aime corriger ce que j'écris.
    J'écris parce que je ne connais rien de plus passionnant.
    J'écris parce que je pense que l'écriture est un mythe.
    J'écris bien que l'écriture soit inutile comme le reste.
    [...]

    J'écris, Patrick Roegiers, http://www.bon-a-tirer.com/volume82/pr.html

  • Le bilan du 20

    J'aimerais trouver 20 bonnes raisons de quitter la maison où j'habite et dont je ne possède que la moitié, l'autre appartenant à l'ex-homme-de-ma-vie.

    Malheureusement, je n'arrive qu'à deux:

    1.sortir de l'indivision

    2.ne plus avoir ce grand jardin à entretenir

    Si je tente de lister 20 bonnes raisons de ne pas quitter ma demi-maison, je suis sûre d'arriver facilement à 10.

    Alors c'est simple, me direz-vous: tu restes!

    Oui mais voilà: mon copropriétaire veut vendre...

    Donc je cherche 20 bonnes raisons de partir d'ici Incertain

    ***

    Désolée pour le manque de 'peps' de ce billet...

  • 20 petits plaisirs de l'été (suite)

    L comme librairies. Il y fait toujours meilleur que dehors, qu'il pleuve ou qu'il fase chaud, on peut s'y asseoir et bien sûr il y a une orgie de livres. Parfois on peut même y boire un café Sourire

    M comme mer. La sentir, la voir, marcher et nager dans le plus enivrant des paysages (si on s'en tient au côté de la mer, évidemment Langue tirée)

    O comme observer les gens à la Sophie Calle. On enregistre juste, on essaie de ne pas juger.

    P comme piscine. L'été, la piscine communale est accessible l'après-midi et il y a très peu de monde.

    R comme repos sans remords (ou presque... car il y a toute une éducation à refaire)

    S comme soleil. Même s'il faut s'enduire de numéro 50 et même si c'est bien joli aussi la lumière froide de l'hiver...

    T comme temps. Temps de lire, de voir des amis, de se poser toutes les questions existentielles Clin d'œil

    U comme Urbino et ses merveilles. Je dois encore en parler.

    V comme voyage. Les vacances sont toujours trop courtes, ce qui permet de garder ce goût de l'"encore". C'est bien, de ne pas être blasé, hahaha.

    W comme wagon de train. Autres lieux, autres trains, autres gens... mêmes discours: "allô? oui c'est moi! je suis dans le train"

    Les dix premiers et le lien vers le blog de Captaine Lili sont ici: http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2011/07/14/liste-de-20-plaisirs-de-l-ete.html

    Brussel aug 2011 028 - kopie.JPG

    Vous voyez l'arc-en-ciel dans cette photo du jet d'eau au jardin du Botanique?
    C'est un beau résumé des petits plaisirs de l'été...

  • le bilan du 20

    Une settimana della cultura à Rome
    Deux concerts de musica antiqua
    Trois conférences avec visite guidée
    Quatre gelati : nocciole, bacio, crema, tiramisù
    Cinq visites à la librairie Feltrinelli (dont deux sans achat, ça vaut la peine d'être noté!)
    Six traversées du Forum Romanum et du Palatin (hé oui, pratiquement tous les jours, c'était gratuit Rigolant)
    Sept ponts franchis et photographiés depuis l'isola Tiberina jusqu'au Castel Sant'Angelo
    Huit photos du Colisée, de près, de loin, d'en haut, d'en bas, le matin, le midi...
    Neuf heures du soir et je tombais de fatigue, m'écroulais sur mon petit lit de fer (hahaha) et dormais jusqu'au lendemain
    Dix heures entre le seuil de mon logis belge et de celui du Gianicolo
    Onze trains et bus pour aller de mon home sweet home jusqu'à mon logement romain et en revenir (six à l'aller et cinq au retour)
    Douze repas italiens, depuis le panino al prosciutto à 2,50€ jusqu'au carpaccio d'orata à 17€
    Treize degrés à Rome les premiers jours, 21 le dernier, moins bien qu'en Belgique, en fait Langue tirée
    Quatorze bouteilles d'Acqua Panna
    Quinze cappuccino (à peu près, parce que quand on aime on ne compte pas Clin d'œil)
    Seize marches en haut de la rue en forte pente pour arriver au logis romain adossé au Gianicolo (puis encore 96 pour arriver à ma chambrette sous les toits, quatrième étage sans ascenseur)

    Rome 2011 118 - kopie.JPG

    vous voyez les marches? je vous fais un close-up Clin d'œil

    Rome 2011 118 - kopie (2).JPG

    Dix-sept églises et palazzi (mais j'en oublie sans doute)
    Dix-huit personnes: la capacité maximale de la table du petit déjeuner est atteinte samedi matin
    Dix-neuf Storie di solitudine e allegria (Stefano Benni, ed. Feltrinelli)

    et le 2764e anniversaire de Rome fêté en grande pompe dimanche après-midi

    Rome 2011 091 - kopie.JPG

     

     

     

  • Bilan 150 ans: 20 fois bravo à l'Italie

    A l'occasion des 150 ans de la nation italienne, mon journal répond en 40 photos à la question de savoir ce que l'Italie nous a apporté. On peut le voir ici: http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=DMF20110316_112&_section=60682888&utm_source=standaard&utm_medium=newsletter&utm_campaign=weekly

    Si je le résume à l'essentiel, voici ce que il bel paese a donné au monde ces 150 dernières années:

    1.la radio, inventée par Marconi
    2.le personnage de Pinocchio: il n'est pas beau de mentir Sourire
    3.le bon café préparé dans de belles machines (non, je ne ferai pas de pub)
    4.Calimero, petit personnage devenu complexe
    5.les belles bagnoles (c'est vrai qu'elles font encore rêver les jeunes que j'ai en classe aujourd'hui!)
    6.Dario Fo, Umberto Eco, toute une culture
    7.les vedettes du cyclisme, à commencer par Fausto Coppi
    8.les cinéastes et les vedettes de cinéma, il y en a tant et tant
    9.les vedettes du foot et le mot "tifosi"
    10.les vedettes de la chanson
    11.les apéritifs souvent très amers
    12.les albums et figurines Panini à collectionner
    13.la pâte à tartiner chocolat et noisettes que je ne nommerai pas Cool
    14.les jolis films publicitaires autour de grandes tablées familiales: pour l'huile d'olive, pour les pâtes, pour les sauces... et l'aceto balsamico!
    15.la Vespa, tellement plus cool qu'une mob Langue tirée
    16.Alessi: la beauté du presse-citron ou du "panier" à pain
    17.de grands interprètes pour de grands opéras
    18.de grands créateurs de mode, vêtements et accessoires
    19.le dolce far niente qui attire des millions de touristes
    20.enfin, en numéro 20, j'hésite entre la maffia et la politique berlusconienne Clin d'œil

    ***

    Pour des photos des festivités, c'est ici:

    http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=DMF20110317_111

    Viva l'Italia!