7

  • Info 7 sur 7

    J'ai une collègue qui ne prend jamais l'avion:

    - Tu es folle! me dit-elle. Moi, je ne cours pas ce risque... S'il m'arrivait quelque chose, mes filles resteraient toutes seules. Non, non! Jamais je ne prendrai l'avion!

    Elle ne voyage donc qu'en voiture.

    Première remarque: ses filles sont largement adultes, gagnent bien leur vie et vivent toutes les deux en couple, loin de maman.

    Deuxième remarque: selon des statistiques trouvées récemment en ligne (Info 7 sur 7), le risque de mourir dans un accident d'avion est de 1 sur 5862 tandis qu'il est de 1 sur 272 comme passager d'une voiture. Si on est conducteur, on remonte à 1 sur 85.

    Troisième remarque: elle ferait mieux aussi d'éviter d'aller se baigner (le risque de mourir noyé est de 1 sur 1073) ou de se promener en rue (un sur 623)

    Une chose est sûre: elle mourra un jour. Moi aussi, d'ailleurs.

    Ça, c'est du 7 sur 7 Langue tirée

    Carpe diem!

     

    voyage,carpe diem,7

    l'avion qui nous a emmenées en Italie, ma mère et moi Cool


  • 7 trompe-odeurs

    Répandre une odeur de savonnette sur un certain monsieur que je croise plsieurs fois tous les jours dans les couloirs de l'école

    Répandre une odeur de jeune fille en fleur sur une certaine collègue qui empeste la cigarette

    Répandre une odeur d'authentique cave à vin dans ces chais modernes où tout est béton, aluminium et murs carrelés rutilant de propreté

    Répandre une odeur de sainteté sur tous les Jean Valjean de la planète (bon 150e anniversaire, Les Misérables!)

    Répandre une odeur d'embruns (de préférence avec le bruit des vagues en fond sonore) dans ma classe

    Répandre une odeur de chocolat dans la maison... dans l'espoir de cesser d'y être accro.
    Un ancien élève ayant travaillé tout un été dans une chocolaterie m'a dit que ce parfum constant de chocolat lui avait ôté toute envie d'en manger, alors qu'il n'avait qu'à tendre la main pour se servir.

    Le trompe-odeurs, voilà l'invention du siècle!

    Si j'en avais eu l'idée plus tôt, elle m'aurait aussi été utile pour répandre une bonne odeur de dentifrice dans la gueule de mon chien Langue tirée

  • Les 7 oeuvres de miséricorde

    "Connaissez-vous les 7 oeuvres de miséricorde?" nous demande la formatrice.

    Et nous voilà tous à réfléchir, petit groupe de profs et coordinateurs venus des quatre coins de la Flandre pour participer à une session intitulée "activerende werkvormen" (1). Et en effet, nous étions tout de suite très actifs et commencions à énumérer:

    - Donner à manger à ceux qui ont faim, commença quelqu'un.
    - Donner à boire à ceux qui ont soif, dis-je en l'honneur de mon grand-père qui aimait répéter, quand il nous servait du vin, "de dorstigen lessen is een werk van barmhartigheid". (2)
    - Vêtir ceux qui sont nus...
    - Soigner les malades...

    La formatrice comptait sur ses doigts en souriant à nos efforts de mémoire:

    - En voilà déjà quatre, dit-elle pour nous encourager à continuer à remuer nos souvenirs.
    - Rendre visite aux prisonniers, dis-je, parce que cette petite phrase de l'évangile de Mathieu m'a toujours intriguée et j'ai déjà envisagé de suivre son injonction Clin d'œil

    Puis comme plus rien ne venait et que tout profs que nous étions, nous commencions à nous comporter comme des élèves dissipés et à rigoler entre nous ("Plus personne ne connaît ça de nos jours hahaha" - "ça date de mon catéchisme, ça fait loin hahaha"), la formatrice nous donna les deux réponses manquantes:

    - Ensevelir les morts...
    - Ah oui, bien sûr!
    - Et accueillir l'étranger...

    Silence dans la classe...

    - Ne trouverz-vous pas bizarre, conclut-elle, que ce soit précisément celui-là qu'on ait oublié?

     ***

    (1) méthode pour rendre tous les élèves "actifs" en classe
    (2) Abreuver les assoiffés est une oeuvre de miséricorde

  • 7 préférées

    jean.jpg

     

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/jean.asp

     

     

     

    suzanne.jpg 

     http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/suzanne.aspx

     

     

     

    violetta.jpg

     

     

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/violetta.aspx

     

     

    artnouveau.jpg

     

     

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/art-nouveau.aspx

     

     

    criollo.jpg

     

     

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/criollo.aspx

     

     

    passionganacheamere.jpg

     

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/ganache/passion-ganache-am%C3%A8re.aspx

     

     

     

    summum.jpg

    http://www.neuhaus.be/fr/chocolat/pralines/gianduja/summum.aspx

     

     

     

     

    Seulement sept... parce qu'il faut bien s'arrêter quelque part et qu'on est le sept du mois Langue tirée.

    La plus enivrante - et pourtant sans alcool - est Violetta.

    Longue vie aux amis qui vous offrent des gâteries que vous n'avez jamais l'idée d'acheter pour vous-même Bisou

     

  • 7 travaux dominicaux

    Souvent le dimanche c'est le jour où je dois

    1.faire du pain

    2.vider le poêle de ses cendres

    3.rentrer du bois

    4.ensuite nettoyer, évidemment Clin d'œil

    5.faire tourner le lave-linge et le lave-vaisselle

    6.repasser ce qui attend depuis la dernière fois

    7.corriger des copies

    Pourquoi ne fais-tu pas toutes tes corvées le samedi, me direz-vous. C'est vrai, mais le samedi c'est le jour

    1.des courses

    2.du jardin

    3.du rangement

    4. à 7. Innocent de tout ce qui n'a pas pu se faire pendant la semaine

    Mais attendez, ne me plaignez pas, parfois il y a aussi les plaisirs dominicaux, comme

    1.aller à la piscine

    2.faire le tour du bois, des prés et des champs

    3.cuisiner quelque chose de plus élaboré

    4.recevoir des amis

    5.bouquiner

    6.sortir

    7.euh... Clin d'œil

    najaar 2011 020 - kopie.JPG

    La photo a été prise par un beau dimanche d'automne: ma cheminée ne fumait pas, ce jour-là...
    vous la voyez?
    Bon week-end à tous!

  • Le tag de 7 (bis)

    Il y a de ces petits jeux qui circulent sur les blogs et qu'on doit envoyer à 7 personnes, ce qui fait que ça se démultiplie aussi rapidement que les lettres "à la chaîne" (ou presque Clin d'œil)

    D'abord il y avait eu Lucie, à qui j'ai répondu le mois dernier. C'est ici:http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2011/05/29/tag-de-7.html

    Moi-même je ne l'avais envoyé à personne mais suggéré que s'en serve qui veuille...

    Puis je l'ai reçu de Berthoise, quoique dans une version "allégée". Pour le voir chez elle, c'est ici: http://berthoise.canalblog.com/archives/2011/06/26/21483687.html

    Alors pour Berthoise, de qui je m'inspire très largement, comme vous pouvez le constater si vous allez chez elle pour comparer, voici encore 7 révélations (LOL)

    - J'aime le matin quand j'entends le chant des oiseaux et que je peux me dire avec gratitude: "Encore une nouvelle journée à vivre!"
    - Depuis l'âge de 14 ou 15 ans je fais 1m65 pour 58 kilos. Mais ces dernières années je constate que les deux kilos qui s'ajoutent après une semaine en Italie ne me quittent plus aussi vite qu'autrefois...
    - Cette année, comme toutes les précédentes, je me dis que je devrais profiter des soldes pour m'acheter des chaussures et des vêtements. Puis je me trouve plein d'excuses pour ne pas le faire: trop cher, pas beau, trop synthétique, pas assez équitable etc etc. Alors je ressors de l'armoire une jolie robe que j'ai achetée en 1987 ou 88 et tout le monde m'en complimente - LOL faut pas demander...
    - Plus ça va, plus j'aime ne rien faire. Malheureusement l'école, le grand jardin, la maison, ... ne m'en laissent pas l'occasion.
    - J'aime beaucoup passer quelques heures avec une véritable amie, j'aime beaucoup aussi m'en faire de nouvelles.
    - Je sais lire en musique: tout simplement quand je lis je ne l'entends plus. De même que je ne sens plus la soif, la faim, la fatigue jusqu'à ce que la dernière page soit tournée.
    - Depuis que j'ai installé G**GL* R**D*R je suis avertie dès qu'un nouveau billet paraît sur vos blogs mais comme je suis abonnée à 61 blogs (oui oui soixante et un) je ne commente pas chez tout le monde...
    Voilà pour toi, Berthoise Bisou
  • Tag de 7

    Le samedi 21 mai, j'ai reçu un petit mot de Lucie pour me prévenir d'une sorte de jeu sur les blogs, le "Tag de 7". Lucie, vous la connaissez sûrement aussi si vous venez depuis un petit temps chez moi, c'est le blog "Clavier bien tempéré" dont vous pouvez trouver le lien en première place dans la colonne de gauche.

    Ce n'est que la deuxième fois qu'on m'envoie ce genre de défi, et puis, venant de Lucie, n'est-ce pas, ça méritait mon attention. Je lui ai demandé si c'était d'accord pour que j'attende jusqu'au 7 juin, histoire de tomber dans la rubrique ad hoc. Elle était d'accord, donc me voici:

    1- Remercier la personne qui vous a donné ce prix.

    Merci Lucie d'avoir résolu à ma place la question "Que vais-je mettre au numéro 7 du mois de juin"? Bisou

    2- Mettre le logo sur votre blog.






    Vous m'en voyez très honorée Cool

     

    3- Mettre le lien vers la personne qui vous l'a envoyé.

    La page où Lucie répond elle-même au tag de 7 se trouve ici:   http://lucierenaud.blogspot.com/2011/05/tag-de-7.html

    4- Dévoiler 7 choses sur nous.

    Voilà l'étape la plus difficile! Il me semble que petit à petit, j'ai déjà à peu près tout dit de moi sur ce blog.

    1- Dans la rubrique "E comme expert" ou au tag "expert", vous trouverez de nombreux exemples de mes bêtises.

    2- Il y a sûrement un billet parmi mes "souvenirs d'enfance" où j'exprime le regret d'avoir reçu un "non" catégorique et définitif à ma demande, à l'âge de huit ans, de pouvoir suivre des cours de musique.

    3- Je ne me suis jamais considérée comme étant sportive. Pendant toute mon enfance et ma jeunesse, je n'ai pu m'inscrire à aucun club sportif. Cependant je "bouge" plus que la plupart de mes collègues et amies. Rien de glorieux, juste de la marche et de la natation. Et depuis trois ou quatre ans, sur les conseils de la kiné, du vélo d'appartement Clin d'œil et des abdominaux matin et soir. Depuis, j'ai moins de problèmes de dos.

    4- Je ne me suis jamais maquillée ni teint les cheveux et n'ai pas non plus l'intention de le faire. C'est vers l'âge de 35 ans que j'ai définitivement dit adieu aux cheveux longs. Ma coupe courte sèche toute seule et ne nécessite même pas le peigne. De plus, elle me permet de vous parler régulièrement de Francis, mon coiffeur-philosophe  Cool

    5- Je suis nulle en shopping et horrifiée par le prix des vêtements. Je n'ai encore jamais dépensé plus de 65 € pour une paire de chaussures (c'était il y a trois ans - LOL). Par contre je peux facilement m'offrir pour 50 € de livres ou d'achats gastronomiques ou pour 500 € de soirées d'opéra à la Monnaie Sourire

    6- A 16 ans je passais en boucle la neuvième symphonie de Beethoven mais je ne connaissais pas Cat Stevens ni aucune des vedettes qui faisaient la joie de mes copines. A 18 ans, quand j'ai finalement pu aller à une soirée dansante, je suis rentrée au bout de deux heures et je n'ai plus jamais eu le courage de faire une seconde tentative. A 30 ans, toutes mes amies rivalisaient d'élégance et je me promenais encore en jeans et T-shirts comme une étudiante. C'est encore ma tenue préférée aujourd'hui et dans les conversations je ne suis toujours pas au courant des vedettes, qu'elles soient d'hier ou d'aujourd'hui.

    7- Ce n'est que depuis cinq ans que je me sens un peu moins "hors norme". J'ai tout de même fini par rencontrer des gens qui sont un peu comme moi. Il a fallu pour cela qu'arrive ce cataclysme de la séparation d'avec l'homme-de-ma-vie.


    5- Nommer 7 blogs qui devront faire comme vous…
    Je n'ose imposer ce petit jeu à personne. Il y a de mes amis blogueurs à qui cela ne me semble pas convenir: Marine ne parle pas d'elle mais choisit des thèmes pris dans l'actualité, I a un blog d'artiste. D'autres ont un blog de photos ou de poésie. Puis il y a ceux qui l'ont déjà fait ou à qui on l'a déjà proposé. Alors quels noms pourrais-je suggérer?


    Je vous en prie, mesdames et messieurs qui passez par ici, si le coeur vous en dit, allez-y! Et faites-moi savoir que vous aimeriez participer, je mettrai un lien vers votre blog. Venez nombreux Clin d'œil


    6- Mettre le lien des 7 blogs.
    Je le ferai dès que j'aurai des amateurs... Tous les liens sont déjà dans la colonne de gauche.

    7- Prévenir les personnes concernées…
    Je considère que c'est fait.

  • 7 ponts

    Entre l'isola Tiberina et Castel Sant'Angelo, il y a sept ponts sur lesquels je passais souvent. Surtout le ponte Mazzini:

    Rome 2011 100 - ponte Mazzini.JPG

    puis il y a le ponte Sisto, qui est piétonnier:

    Rome 2011 101 - ponte Sisto.JPG

    et enfin, le pont Garibaldi, qui touche à la pointe de l'isola Tiberina:

    Rome 2011 103 - ponte Garibaldi.JPG

    le ponte Cestio relie l'île à la rive droite:

    Rome 2011 105 - ponte Cestio.JPG

    et le ponte Fabricio la relie à la rive gauche:

    Rome 2011 108 - ponte Fabricio.JPG

    du côté de Castel Sant'Angelo il y a le ponte Principe Amedeo di Savoia:

    Rome 2011 113 - ponte principe Amedeo di Savoia.JPG

    et bien sûr le ponte Sant'Angelo:

    Rome 2011 099 - ponte Sant'Angelo.JPG

    ahlala! et dire que Joachim Du Bellay, quand il était à Rome, s'ennuyait de son petit Liré Langue tirée

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Les 7 vies de mes chats

    chats

    La vie de chat-de-prof implique quelques responsabilités.

    Comme celle de surveiller les corrections du dimanche après-midi.

    Heureusement, quand il fait beau et que le prof corrige dehors, sur la terrasse, on peut surveiller ça de très près. A l'intérieur, on ne peut pas.

    Par contre, à l'intérieur on est bien placé pour surveiller le feu et la réserve de bûches.

    chats

    A chaque jour suffit sa peine Langue tirée

     

  • Les 7 vies de mes chats

    Voici mon chat d'hiver.

    001 - kopie.JPG

    Avec le froid et la neige que nous avons eus, Pipo et sa mère étaient plus indélogeables que jamais. Voici Pipo qui se colle à la vitre pour me signaler que c'est fait, le petit pipi, et que je peux lui rouvrir ma porte.

    Puis retour bien au chaud dans la boîte que j'ai descendue du grenier et qui contient ma collection de livres de la comtesse de Ségur... A force d'en parler dans des "tags" et autres questionnaires, l'envie m'est venue de les relire (hahaha)

    Alors qui c'est, Les deux Nigauds?

    004 - kopie.JPG

     

  • les 7 vies de mes chats

    Une boîte en carton, un seau, un arrosoir, le poêle à bois, le bac de la tondeuse, un pot de fleurs, un sabot de jardinier taille 45, ...

    september 2010 002 - kopie.JPG

    september 2010 003 - kopie.JPG

    "Katten in zakken", "een kat in een zak kopen", se dit en français 'acheter un chat en poche'. Mais Pipo et sa mère sont Flamands, c'est donc dans des sacs que vous les trouverez. Les poches, ils n'ont pas encore essayé. Mais on ne sait jamais...

    september 2010 004 - kopie.JPG

    Au lieu de les appeler Moussa (pour sa douceur) et Pipo (pour ses dons musicaux - lol), j'aurais peut-être mieux fait de les baptiser Ying et Yang...

  • 7 idées pour un défi, c'est 6 de trop (bis)

    Etes-vous collectionneur? demandait le défi n° 109. Ou bien connaissez-vous des collectionneurs?

    Ce soir du samedi 29 mai, je me suis tout de suite mise au travail. Dans ma tête, bien sûr, puisque c'est là que tout commence.

    Première idée:

    Elle n’a jamais rien collectionné.

    Chaque année, au début du mois de septembre, ses parents lui ramenaient une petite poupée folklorique de leur séjour dans l’une ou l’autre région de France . Une petite Alsacienne, une Bretonne, une Provençale, une Bourguignonne… Chaque année une nouvelle poupée était déposée sur le dessus de l’armoire. On ne les sortait pas de leur emballage et on les époussetait une fois par semaine. Elle n’a jamais su pourquoi ses parents lui ramenaient ça au lieu d’un jouet ou d’un livre. Elle n’a jamais su quel était l’intérêt de ces figurines qui restaient là-haut, inaccessibles dans leur cage de plastique.

    Deuxième idée:

    Grand-père M*** avait une collection de frères et soeurs. Il était le huitième enfant d'une fratrie qui en comptait dix, ce qui veut dire que chaque premier janvier nous allions rituellement et dans un ordre immuable et bien établi (celui de l'ancienneté) porter nos bons voeux à tante Marie, celle qui en réalité s'appelait Zulma, on la comprend un peu, n'est-ce pas (désolée pour les Zulma qui me lisent), aux deux tantes Elvire, l'une était une soeur, l'autre une belle-soeur, à tante Jeanne, qui devenait si aveugle qu'elle avait un jour servi du Paic citron à ma grand-mère, ce qui avait fait dire à mon grand-père que tout ça ne serait pas arrivé si elle avait bu du whisky, comme lui, à tante Palmyre, qui avait un vrai sapin avec de vraies bougies, ce qui a failli tourner au vrai drame une ou deux fois, à tante Elisa, l'unique dépositaire de la véritable recette de gaufres comme Mère les faisait...

    La tournée nous prenait toute l'après-midi et toute la soirée du premier jour de l'an et mon frère et moi nous divertissions beaucoup à observer les grands-parents avec leurs frères et soeurs.

    Mais nous n'allions pas chez l'oncle Emile, celui qui avait été l'ordonnance de Ganshof van der Meersch: sa femme étant la cadette des dix, c'était à elle de se déplacer.

    famille 001

     Troisième idée:

    Vers sa douzième année, ses parents lui ont donné leurs albums de timbres. Elle les a pieusement acceptés et les a complétés de tous les timbres qui avaient été déchirés de leur enveloppe depuis de longues années.
    De temps en temps, elle les feuilletait. Ce qui la fascinait, c’était le voyage qu’elle faisait dans sa tête, en Afrique noire, en Extrême-Orient, en Amérique du Sud… Elle n’a jamais eu la passion des timbres, mais tout le monde dans la famille a continué à lui donner les enveloppes et les cartes postales pour qu’elle puisse en récupérer ces petits rectangles dentelés.

    Elle en avait une collection, mais elle ne les collectionnait pas.

    Quatrième idée:

    Mon frère a toujours été un grand collectionneur d'armes.

    Il avait un glaive de soldat romain. Un yatagan. La véritable épée de Zorro. Un Mauser. Un Browning. Un pistolet avec un barillet à six coups, pour jouer à la roulette russe. Une carabine double long rifle pour tuer des Apaches. Un arc et des flèches pour se débarrasser des visages pâles. Une mitraillette qui faisait de fausses flammes et du vrai bruit. 

    C'est sans doute pour cela qu'il est aujord'hui un pacifiste convaincu. Si convaincu qu'il a interdit tout jouet ressemblant à une arme à ses propres fils... allez comprendre.

    Cinquième idée:

    Quand quelqu'un de la famille veut se débarrasser de vieux papiers, lettres, photos, cartes postales, livres, il a deux possiblités. Soit il fait comme sa mère, il porte le tout au parc à conteneurs. Soit il le lui apporte à elle.

    Alors elle classe avec amour ces bébés inconnus, ces communiantes, ces jeunes mariés, elle lit avec émotion ces avis de décès, ce menu de mariage, cette lettre d'amour, elle trie, range, met en boîtes et remplit ses deux greniers.

    Heureusement, elle a réussi in extremis à sauver des flammes le gros agenda dans lequel son père consignait minutieusement tous ses voyages en France, chaque repas, chaque menu, chaque plat, chaque vin... jusqu'à son dernier séjour quelques mois avant sa mort. Mais cette relique-là, elle n'a pas encore eu le courage de la lire.

    Sixième idée:

    Elle avait un papa qui savait bien faire la cuisine. Alors en prévision de la fête des pères, elle avait pendant de longs mois découpé des recettes dans de vieux magazines. Elle les avait classées comme elle le pouvait - il faut dire qu'elle n'avait pas tout à fait dix ans - et collées dans un grand cahier.

    Quelle fierté! elle était sûre de lui faire plaisir avec ce cadeau-là!

    Malheureusement, un jour le papa l'a surprise en plein travail. Le pauvre n'était pas fin diplomate. Il lui a expliqué qu'elle pouvait tout de suite arrêter sa collection et que s'il voulait des recettes, il savait où en trouver...

    Lui,  effet, avait toute la série des Cuisine et vins de France et les bibles de tous les grands noms de la gastronomie française.

    L'ultime:

    Elle a commencé très jeune. Dès le berceau, en fait. Avec un sténose du pylore* à l’âge de trois semaines.  « J’aurais préféré couper dans votre ventre à vous » a dit l’homme de l’art à la mère du bébé en sortant de la salle d’opération. Le pauvre n’avait encore jamais utilisé ses scalpels pour un nouveau-né.

    Elle est donc passée entre les mains de chirurgiens, y laissant chaque fois un petit quelque chose. Ses amygdales, par exemple.  Ou l'appendice iléo-cæcal. Une première collection qui est à la source de toutes les autres.

    Car cette première collection a ouvert la voie à une seconde, celle des mots. Les beaux, les longs, les difficiles. « Sténose du pylore », elle a dû apprendre le terme très vite, puisqu’à chaque visite médicale, piscine ou plage il se trouvait bien quelqu’un pour pointer le doigt vers la cicatrice sur son ventre et demander : « C’est quoi, ça ? »

    Depuis, les mots, tous les mots, les savants, les étrangers, les argotiques, roulent dans sa gorge** et dans sa tête avec délectation.

    Après les mots, les phrases. Jolie collection aussi que celle-là : les citations. Après la petite phrase du chirurgien, il y a eu celle du grand-père qui avait déjà vu mourir sa femme et ses deux petites filles : « Nous dans la famille, on ne peut pas avoir de filles ».
    Et celle de sa mère qui lui répétait : « Moi j’aurais préféré avoir un fils ».

    Alors, vers l’âge de cinq ans, elle s’est mise à collectionner les sentiments de culpabilité. Sûrement, les autres enfants rendaient leur mère heureuse dès leur naissance et ne lui jouaient pas de pareils tours. Sûrement les autres enfants étaient toujours bien portants et ne collectionnaient pas ainsi toutes les maladies infantiles.
    Ils ne ramassaient pas chaque rhume qui passe.

    Et ils ne refusaient pas une glace à la vanille sous prétexte qu’on leur avait coupé les amygdales !

    Ils n’usaient pas leurs chaussures.

     

    « Soyez heureuse », me dit un jour le cordonnier, trente ans plus tard, chez qui j’allais – presque en m’excusant – avec la troisième paire la même semaine, « que votre mari use ses chaussures. Vous verrez que le problème sera bien pire le jour où il ne les usera plus. »

     

    * http://www.pediatric-surgery.org/stenose-hypertrophique-du-pylore

    ** Gorge où, grâce à l’ablation des amygdales, il y a d’autant plus de place pour laisser rouler les mots J

     

  • le 7 février 1945

    Pour les aficionados de la guerre de 40, un site où on peut suivre les événements jour après jour: http://verslavictoire.com

    Vers la Victoire

    Une description quotidienne des événements de la Seconde Guerre mondiale!
    Le 7 février 1945:

    En Crimée, la conférence de Yalta se poursuit, elle réunit Franklin D. Roosevelt, Winston Churchill et Joseph Staline qui y discutent de la restructuration de l'Europe après la guerre.

    Sur le front de l'Est, le 1er front ukrainien est à la rivière Oder et s'empare de petites têtes de pont dans la région de Kustrin et près de Fürstenberg. Des combats se déroulent aussi en Poméranie, Answalde et Deutsche Krone sont les principaux centres de résistance allemands.

    Sur le front de l'Ouest, le 5ème corps américain progresse vers le Roer et s'empare de Schmidt. Au sud, des unités de la 3ème armée américaine entrent en Allemagne à l'est de l'Our.

  • les 7 couleurs de l'arc-en-ciel

    L'arc-en-ciel comporte-t-il bien 7 couleurs? Ou est-ce plutôt six ou huit, comme le disent certains?

    Pour moi, la réponse trouvée sur Wikipédia me satisfait:

    "Au sens strict, l'arc-en-ciel contient une infinité de couleurs. Le spectre lumineux, dont la décomposition est entraînée par la réfraction, est en effet continu, ce qui signifie qu'il n'y a pas de frontière claire entre les couleurs, celles-ci ayant été « délimitées » par les hommes.

    Cependant, on considère habituellement en Occident qu'il est composé de sept ou huit couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. En réalité, l'indigo ne correspond qu'à une très étroite bande du spectre visible, on ne peut ainsi en général pas le distinguer dans un arc-en-ciel. La décomposition habituelle en sept couleurs tient surtout au fait que le nombre sept est considéré de manière très positive dans la culture occidentale.

    Mais lors de ses expériences Newton dénombre bien sept couleurs à travers son prisme (ouvrage Optiks) et il y a bien là une bande étroite d'indigo. Les couleurs primaires et secondaires définies ne sont pas dues à la composition de la nature mais à celle de l'homme. Les cônes (composants sous forme neuronales de la rétine), qui contiennent des pigments sensibles à une couleur définie, existent sous trois sortes chez l'homme : une pour le rouge, une pour le vert et une pour le bleu, d'où nos couleurs primaires."

    C'est beau la culture...

    Lien permanent Catégories : 7 0 commentaire
  • 7 comme septembre

    Le chiffre sept se trouve aussi dans le nom du mois de septembre, qui est le neuvième mois de notre calendrier actuel (ou des calendriers grégorien et julien) et non plus le septième comme dans l’ancien calendrier romain et comme son nom (d'origine latine) l'indique.

    Pour ceux qui veulent tout savoir sur le sujet, voici un extrait de Wikipedia:

    "Selon la tradition, ce calendrier comportait à l'origine 10 mois (usage hérité semble-t-il du Calendrier étrusque) commençant à l'équinoxe vernal, pour un total de 304 (ou 305) jours. Les jours restants auraient été ajoutés à la fin de l'année (entre décembre et mars). Il commençait aux alentours du 1er mars, ce qui explique que le nom du mois de septembre ait la même racine latine que le nombre sept alors qu'il est de nos jours le neuvième mois (même remarque pour octobre, novembre, et décembre) :

    • I - Martius, (mars) : 31 jours, nommé ainsi en l'honneur du dieu romain Mars,
    • II - Aprilis (avril) : 30 jours, dédiés à la déesse grecque Aphrodite, et désignant l’ouverture de l'année,
    • III - Maius (mai) : 31 jours, en l'honneur de Maia, une très ancienne déesse romaine, souvent désignée comme la compagne de Vulcain
    • IV - Iunius (juin) : 30 jours, en l'honneur de la déesse romaine Junon,
    • V - Quintilis (juillet) : 31 jours,
    • VI - Sextilis (août) : 30 jours,
    • VII - September (septembre) : 30 jours,
    • VIII - October (octobre) : 31 jours,
    • IX - November (novembre) : 30 jours,
    • X - December (décembre) : 30 jours.

    Il restait alors environ 61 jours par an hors du calendrier, ajoutés irrégulièrement pour réajuster le calendrier sur les lunaisons : on s'arrêtait simplement de compter les jours durant l'hiver en attendant les calendes de mars marquant la première lune du printemps."

    source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_romain

    Lien permanent Catégories : 7 0 commentaire
  • Les 7 péchés capitaux

    Petit cours d'instruction religieuse: qui peut nommer les 7 péchés capitaux? 

    L'ORGUEIL, L’IMPURETÉ, L’ENVIE, L’AVARICE, LA COLÈRE, LA GOURMANDISE et LA PARESSE.

    L’orgueil c'est quand je m'aime trop moi-même.

    L’impureté, c'est si je recherche le plaisir sexuel immédiat et pour moi-même.

    L’envie, c'est quand je ne supporte pas qu'un autre connaisse plus de bonheur que moi, ou quand je me moque de son malheur.

    L’avarice c'est quand j'aime trop la richesse.

    La colère c'est quand j'utilise de la violence physique ou verbale.

    La gourmandise c'est la gloutonnerie.

    La paresse, c'est quand je refuse de faire le travail ou l'effort que je dois faire.

    Il y a quelqu'un ici qui se sent encore bien, après cette lecture? Clin d'oeil