aptonyme

  • Y comme Yvonne

    Souvent j'ai entendu à la radio le nom de l'épouse d'Olivier Messiaen.

    Yvonne Loriot, pensais-je, joli nom pour une musicienne, surtout pour celle dont le mari était tellement fasciné par le chant des oiseaux!

    Et bien non, je constate aujourd'hui qu'elle ne porte pas le nom du passereau qui siffle si bien à propos, comme Berlaudier dans Le temps des secrets : son patronyme s'orthographie Loriod.

    Ce qui m'ôte l'occasion de vous présenter un joli aptonyme pour cette grande interprète décédée en mai dernier. 

    Entre parenthèses, si les aptonymes vous intéressent, vous pourrez en trouver des paquets entiers sur le net, tous garantis authentiques, comme ici: http://www.olf.gouv.qc.ca/actualites/capsules_hebdo/linguistique_aptonyme_20041811.html et de merveilleuses explications scientifiques ici http://www.fatrazie.com/aptonymiedef.htm

    Je vous recommanderais aussi cet article du journal Le Monde, qui a paru à l'occasion du décès d'Yvonne Loriod le 17 mai 2010, http://www.lemonde.fr/carnet/article/2010/05/18/la-pianiste-yvonne-loriod-est-morte_1353515_3382.html ainsi qu'un tout petit extrait vidéo où on peut voir le maître déambuler dans de hautes herbes pour nous expliquer le chant de la grive musicienne.

    Je trouve tout de même qu'on aurait pu nous montrer Yvonne, puisqu'il s'agissait de son décès à elle, il me semble...

    Soit, je ne ferai pas de mauvais jeux de mots sur l'ombre de son ombre Clin d'œil mais je n'en pense pas moins!