haddad

  • E comme élucubrations

    Sur le manteau de la cheminée, un amour de bronze inspecte la plante de son pied droit. A côté de lui, son carquois et ses flèches attendent la prochaine victime.

    Il n'a pas le charme du gamin qu'elle a admiré à Rome, tout occupé à se retier une épine du pied. Mais que diable! on s'entoure d'oeuvres d'art accessibles.

    Rome 2009 006.JPG

    Rome, mai 2009

    Elle se sert un verre d'eau pour y diluer deux aspirines. Alors qu'elle est en repos en ce jour de fête, c'est la guerre dans sa tête.

    L'homme, ce prédateur, est retourné sur son île pour s'y livrer à ses jeux favoris: la chasse, la pêche, et tout ce qui le rapproche du temps des cavernes.

    Dans son kimono trop léger pour la saison, elle essaie de s'intéresser à son livre, mais c'est de mers qu'elle rêve, d'océan et de vagues. De néant et d'oubli. Plus de promesses à tenir ni de questions à se poser. Le rêve, ce gros scarabée brillant, toujours inaccessible. Trop de travail. La vie comme utopie. 

    En vérité, elle prendrait bien l'avion pour l'Andalousie, le week-end prochain. Boire du xérès, les yeux dans les yeux avec ce drôle de zèbre à qui elle a donné son coeur.

    Alhaurin feb 12 079 - kopie.JPG

    Malaga, février 2012

     

    exercice proposé par Hubert Haddad à la page 240 de son Nouveau magasin d'écriture: écrire un texte en y insérant ces 26 mots dans l'ordre alphabétique:

    amour, bronze, charme, diable, eau, fête, guerre, homme, île, jeu, kimono, livre, mer, néant, oubli, promesse, question, rêve, scarabée, travail, utopie, vérité, week-end, xérès, yeux, zèbre.